Le sentiment partagé du SNTL après la fermeture des voies sur berge.


 
Pour le Syndicat National des Transports Légers, la fermeture des voies sur berge est une décision à considérer avec pragmatisme et appelle à une plus large consultation sur les sujets d’urbanismes.
 
Selon de bons vieux clichés en vigueur, une telle décision devrait déclencher chez les professionnels de la route que nous sommes une frénésie de commentaires énervés.
 
 
« Professionnels et citoyens doivent pouvoir profiter ensemble des aménagements urbains. »
 
 
Du point de vue d’un citoyen ce genre de projet est bénéfique, car il contribue à rendre la ville un peu plus humaine en réduisant le bruit, la pollution et les risques d’accidents. Les piétons réinvestissent une partie de l’espace public auquel ils n’avaient pas accès.
                                            
Du point de vue d’un professionnel, cette fermeture est effectivement un coup dur supplémentaire. Chassés encore un peu plus de Paris, les coursiers et les livreurs verront leurs délais de livraison allongés et doivent déjà composer avec les travaux, la réduction des voies et des places de stationnement, etc. De plus, la déportation des flux de véhicules vers les arrondissements mitoyens ne fera que congestionner d’autres axes, déplaçant ainsi les problèmes de quelques centaines de mètres seulement.

« Evolution de la ville VS évolution des modèles économiques »
 
Une synthèse de ces points de vue est possible et c’est là l’avis du SNTL. La piétonnisation de certaines voies et l’éloignement progressif des grands commerces du centre des villes incitent les consommateurs à se tourner en plus grand nombre vers la livraison de leurs biens. Dans le même temps, la diminution du nombre de véhicules dans la capitale, du fait des mesures destinées à décourager les automobilistes, favorise aussi les conditions de travail des professionnels du transport léger.
 
Néanmoins, l’accumulation des mesures qui gênent le travail de certaines entreprises de livraison devient un réel problème. Nos adhérents reconnaissent sans mal l’humanité du projet mais pointent du doigt une couche de plus du « mille-feuilles coercitif » qui semble être pris à leur égard. Cette évolution de la ville va induire une adaptation du modèle économique des acteurs du secteur de la course et de la livraison en ville pour tenir compte de ces nouvelles contraintes. Des délais de livraison plus longs et/ou des hausse des prix sont à craindre.
 
Le SNTL appelle donc à dépassionner le débat et chacun à oublier ses dogmes qui bloquent et crispent les débats.
Une consultation large concernant de tels sujets est plus que souhaitable. Le SNTL désire pouvoir apporter son expertise et son savoir-faire issus de la diversité des activités de ses adhérents afin que professionnels et citoyens puisse profiter ensemble des futurs aménagements urbains. 

Le Sntl

Syndicat professionnel, regroupe à l’échelon national les entreprises de transports légers de moins de 3,5t de PTC dans leur diversité : services rapides, courses, tournées,...En savoir plus


Nous contacter

  • Adresse: 19 boulevard Malesherbes - 75008 Paris

  • Téléphone : 01 55 27 37 27

  • Email : contact@Sntl.fr